Foire aux questions

Environnement

Norske Skog Golbey est une Installation Classée pour la Protection de l’Environnement (ICPE) et doit respecter les limites de rejets contenues dans son Arrêté Préfectoral d’Autorisation d’Exploiter.

Concernant l’eau en particulier, la qualité des rejets est contrôlée en continue par des capteurs en ligne ainsi que par des contrôles journaliers réalisés par les analystes de notre laboratoire. Des organismes externes agréés réalisent des analyses sur des paramètres complémentaires et valident la conformité de nos contrôles internes.

Chaque année, un laboratoire réalise au printemps et à l’automne des prélèvements biologiques dans la Moselle en amont et en aval de notre point de rejet. Des analyses lui permettent ensuite de calculer un Indice Biologique Global Normalisé (IBGN) qui établit une note globale de la qualité biologique de l’écosystème. Aucun impact sur la qualité de la Moselle imputable à nos rejets n’a été mis en évidence à ce jour par cet indicateur en place depuis 1991.

Pour plus d’informations sur nos engagements RSE dans le domaine environnemental, cliquez ici ou téléchargez notre rapport RSE.

Pour plus d’informations sur la gestion de l’eau et des rejets atmosphériques, cliquez ici.

Le procédé papetier nécessite la mise en œuvre de grandes quantités d’eau. L’eau utilisée par NSG est prélevée dans une gravière. Après avoir été utilisée dans nos procédés de fabrication, elle est traitée dans notre station d’épuration avant d’être rejetée à la rivière Moselle. 81 % des prélèvements sont ainsi rendus au milieu naturel.

Depuis le démarrage de l’usine et grâce à l’optimisation de nos processus de fabrication, nous avons réduit notre consommation d’eau par tonne de papier produit de 41% et faisons partie des papeteries les plus performantes en la matière.

De plus, afin de limiter les prélèvements, environ 30 % du flux en sortie de la station d’épuration sont réinjectés dans le circuit usine.

Plus d’informations sur le traitement de nos effluents en visionnant la vidéo.

Les rejets atmosphériques liés à nos chaudières sont contrôlés en continu par des capteurs en ligne. En complément, des organismes externes agréés effectuent des mesures et prélèvements une fois par trimestre afin de vérifier le respect de nos limites de rejets sur nos fumées. Par ailleurs, des campagnes de mesures des métaux lourds dans des végétaux sont réalisées sur des stations aux alentours de l’usine sous les vents dominants une fois par an par un laboratoire spécialisé et agréé pour évaluer l’impact potentiel des retombées atmosphériques. Aucun impact imputable à nos rejets atmosphériques n’a été mis en évidence à ce jour et tous les résultats sont conformes aux seuils sanitaires.

Pour plus d’informations sur nos engagements RSE dans le domaine environnemental, cliquez ici ou téléchargez notre rapport RSE.

Pour plus d’informations sur la gestion de l’eau et des rejets atmosphériques, cliquez ici.

Norske Skog Golbey est certifiée ISO 14001 depuis plus de dix ans. Cette norme garantit une maîtrise des impacts environnementaux de l’entreprise. Dans un souci d’amélioration continue, elle inclut également une exigence de progrès des performances environnementales.

Depuis 2016, Norske Skog Golbey est également certifiée ISO 50001, gage de la formalisation de notre système de management de l’énergie et de nos bonnes pratiques mises en œuvre depuis plusieurs années. Egalement basée sur l’amélioration continue, cette certification comprend notamment les critères d’évaluation suivants :

  • Elaboration d’une Politique Energie et évaluation de son efficacité
  • Définition d’objectifs à atteindre – mesure des résultats et prise en compte des données liées à la consommation énergétique dans le processus de décision

Pour télécharger nos certificats, cliquez ici

Privilégier la réduction à la source, la réutilisation et la valorisation de nos déchets compte parmi nos engagements dans le domaine environnemental.

Ainsi, nous valorisons 99% des déchets générés par notre activité :

  • soit en interne (valorisation énergétique dans la chaudière à cogénération de déchets non dangereux) : boues de station d’épuration, boues de désencrage, écorces, refus de trituration des papiers récupérés
  • soit en externe (valorisation matière principalement) : métaux, cartons, cendres etc.

En plus d’une sensibilisation des salariés, de nombreux outils de tri sont également mis à disposition à l’instar de bennes clairement identifiées en fonction des déchets.

Notre objectif est de continuer à réduire le volume des déchets non valorisés (env. 1%) en travaillant avec des partenaires sur le traitement de certains déchets ciblés.

Enfin, nous cherchons également de nouveaux débouchés pour certains de nos déchets à l’instar des cendres afin de pérenniser les filières de valorisation. Nous travaillons ainsi depuis plusieurs années à la mise en place, aux côtés de partenaires, de nouvelles techniques de valorisation dans une logique d’économie circulaire. En attendant le développement de ces nouveaux débouchés, les cendres sont valorisées dans des filières classiques dont celle de la construction.

En tant qu’entreprise responsable et figurant dans la liste des électro-intensifs, Norske Skog Golbey a élaboré une stratégie d’optimisation de sa consommation énergétique au travers de sa politique d’achat de l’énergie mais également par le biais de nombreuses actions sur le terrain.

Ainsi, des actions concrètes sont menées sur les processus de fabrication des pâtes et du papier journal afin d’optimiser notre consommation. Pour cela, nous travaillons en étroite collaboration avec la société gestionnaire du réseau, ce qui nous permet de contribuer à la sauvegarde de ce dernier en cas de pic de consommation aux niveaux local et national (en cas de grands froids par exemple).

Par ailleurs, nos salariés sont également sensibilisés à la problématique et invités à s’impliquer ou à proposer des actions. Ainsi, « l’action énergie » de l’année est récompensée lors d’une cérémonie mettant en avant le ou les salariés impliqués (s). Une « équipe énergie », composée de salariés volontaires, a également été mise en place et est un relai sur le terrain.

Enfin, depuis 2016, Norske Skog Golbey est également certifiée ISO 50001, gage de la formalisation de notre système de management de l’énergie et de nos bonnes pratiques mises en œuvre depuis plusieurs années, notamment au travers de notre Politique Energie.

Production et qualité

A Golbey, nous utilisons les matières premières suivantes pour la fabrication de notre papier :

  • les papiers récupérés issus essentiellement de la collecte sélective auprès des ménages français. Chaque année, nous recyclons 500 000 tonnes de journaux, magazines et publicités. En achetant ces matières aux collectivités territoriales, nous leur offrons une solution de recyclage écologique et économique, tout en bénéficiant de leurs infrastructures de tri et de leurs circuits de collecte des déchets.
  • des co-produits issus de forêts gérées durablement (rondins d’éclaircie et plaquettes de scierie) provenant pour 95% du quart nord-est de la France. Indispensable au renouvellement des fibres vierges dans le circuit papetier, l’utilisation du bois contribue également à la valorisation économique des forêts et à leur bon entretien, ainsi qu’au dynamisme et à la pérennisation de la filière bois dans le Nord-Est de la France.

Pour plus d’informations sur la fabrication des pâtes à papier, cliquez ici.

L’utilisation des papiers recyclés et du bois en tant que matières premières contribue à la qualité de nos papiers. Elle leur confère d’excellentes caractéristiques telles que :

  • Une plus forte main
  • Une meilleure opacité
  • Une excellente qualité du papier même dans des bas grammages

Par ailleurs, le bois fournit à l’industrie papetière les fibres de cellulose, également appelées fibres vierges. Elles sont en effet indispensables dans le circuit papetier car au fil des recyclages, les fibres se dégradent et finissent par ne plus permettre la formation d’une feuille de papier. En moyenne, une fibre peut se recycler entre 5 et 7 fois.

Pour plus d’informations sur la fabrication des pâtes à papier, cliquez ici.

Nous ne pouvons pas utiliser le carton dans la fabrication du papier journal à cause de la coloration écrue des fibres. Il nous est en effet difficile de décolorer ces fibres dans la mesure où il s’agit d’une teinte naturelle dans la masse. L’usage du carton aurait donc un impact négatif important sur la blancheur du papier.

Ainsi, seuls les journaux, magazines et publicités (catégories 1.11 : papiers graphiques triés pour désencrage et 1.09 : journaux et magazines) peuvent être utilisés comme matières premières en étant désencrés afin d’être transformés en pâte à papier.

Pour plus d’informations sur la fabrication des pâtes à papier, cliquez ici.

La formation et le séchage de la feuille de papier nécessitent un important apport de chaleur et de vapeur. A Golbey, cette vapeur est issue de deux sources principales :

  • Le processus de raffinage des plaquettes de bois génère de la vapeur qui est récupérée et épurée afin d’alimenter les sécheries des machines à papier.
  • La chaudière à cogénération de déchets non dangereux permet d’alimenter le processus en vapeur. En cas de maintenance ou de panne de cette dernière, des chaudières à gaz peuvent prendre le relai pour ne pas impacter la production.

De plus, afin de valoriser cette ressource, l’excédent de vapeur produit est réutilisé et :

  • permet l’alimentation d’une turbine de cogénération et donc la fabrication d’électricité,
  • est revendu à la société Pavatex installée à côté de notre usine qui l’utilise dans son procédé de fabrication de panneaux isolants en fibres de bois. Cette synergie a évité à Pavatex de construire une chaudière à gaz indépendante.

Norske Skog Golbey est certifiée ISO 9001 depuis plus de dix ans. Cette norme définit les exigences requises dans le cadre d’un système de gestion de la qualité. Elle comprend notamment les critères d’évaluation suivants :

  • La responsabilité de la direction face à la démarche
  • La prise en compte du concept de « Système Qualité »
  • La gestion des processus
  • La démarche d’amélioration continue

Pour télécharger nos certificats qualité, cliquez ici.

La qualité des pâtes à papier et de l’ensemble du processus sont déterminantes pour la conformité du produit fini. Notre laboratoire intégré réalise ainsi de nombreuses analyses sur les pâtes tout au long de leur fabrication. La qualité du produit fini est également étroitement surveillée en ligne à l’aide de capteurs répartis le long des machines à papier. De plus, le produit fini lui-même est validé puisqu’un échantillon est prélevé sur chaque bobine-mère en vue d’être testé et analysé. Enfin, un dernier contrôle visuel est assuré par les bobineurs qui, forts de leur savoir-faire et de leurs compétences, ont la responsabilité des derniers contrôles avant expédition.

La traçabilité est par ailleurs assurée par un étiquetage et un code-barres permettant une identification de la bobine tant à l’usine que chez nos clients. Si jamais une bobine ne donne pas entière satisfaction, nous pouvons ainsi retrouver les circonstances de sa production et établir un meilleur diagnostic.

Afin de pouvoir garantir une qualité constante de nos produits, notre papier journal est évalué régulièrement par des organismes indépendants dans le cadre de certifications.

Certifications en fonction des gammes de produits :

Gammes de produits FSC® C103778 PEFCTM Ecolabel Ange Bleu
Nornews (CSWO) Livraison sur demande Livraison sur demande
NorX (HSWO) Livraison sur demande Livraison sur demande Oui Livraison sur demande
NorX Plus (HSWO) Livraison sur demande Livraison sur demande Oui Livraison sur demande

Pour les certifications FSC® C103778 et PEFC™, Norske Skog Golbey, comme une grande partie de l’industrie papetière, a choisi de travailler avec le modèle de système de crédits. Concrètement, cela signifie que la quantité de papier pouvant être certifiée est directement liée à la quantité de fibres vierges certifiées et de fibres issues du recyclage des papiers récupérés entrant dans le processus de fabrication.

Ces certifications tiennent compte de l’ensemble du processus de production de façon plus ou moins exhaustive :

Elements pris en compte dans les critères d’évaluation FSC® C103778 PEFCTM Ecolabel Ange Bleu
Matière première : papiers récupérés Oui Oui Oui Oui
Matière première : bois certifié Oui Oui Oui Oui
Produits chimiques Oui Oui
Energie consommée Oui
Emissions dans l’air Oui
Gestion des déchets Oui

Pour télécharger nos certificats qualité, cliquez ici.

Nous restons à votre disposition pour plus d’informations sur les certifications ainsi que nos produits.

Afin d’optimiser l’impression des bobines, il convient de respecter quelques consignes d’utilisation :

  • Humidité dans la zone de stockage : idéalement 50%.
  • Température dans la zone de stockage : entre 19 et 23°C.
  • Les bobines doivent être stockées sur un sol lisse, propre et bien entretenu dans un entrepôt sec.
  • Dans le cas d‘une zone de stockage sans système d‘air conditionné, il convient de préparer les bobines avant l’impression car une période de stabilisation de 48h au sein de l’imprimerie est nécessaire au papier.
  • Les emballages de protection des bobines doivent être retirés uniquement au moment de l’utilisation du papier.
  • Il est indispensable d’utiliser une encre adaptée à la qualité de papier à imprimer, ainsi qu’une solution de mouillage stable et adaptée en termes de pH, de température et de conductivité.

Pour les nouveaux clients et en cas de changements de grammage ou de qualité de papier, des échantillons sont à votre disposition. Il est également possible de procéder à un essai pouvant, si nécessaire, être suivi par un Technicien Service Clients.

Logistique

Notre activité engendre un flux logistique important en amont (approvisionnements) et en aval (livraisons de nos produits finis). Depuis plusieurs années, afin d’optimiser notre empreinte logistique, nous avons développé le transport ferroviaire parallèlement au transport routier. Le développement du rail est en effet un moyen efficace de diminuer notre empreinte carbone liée au fret grâce à un facteur d’émission de gaz à effet de serre beaucoup moins élevé que la route. Par ailleurs, concernant le transport routier, nous privilégions des transporteurs dont les flottes sont aux normes anti-pollution les plus strictes (Euro 6).

En 2017, la répartition entre le transport ferroviaire et le transport routier était respectivement de 39% et 61% (ces chiffres peuvent fluctuer d’une année sur l’autre en fonction de l’évolution de notre portefeuille clients et des points d’acheminement).

Plus d’informations sur notre empreinte carbone et logistique dans notre rapport RSE.

Avant d’être envoyées à nos clients ou dans des stockages extérieurs, les bobines sont stockées temporairement à l’usine de Golbey dans un entrepôt de 20 000m² entièrement automatisé. Depuis 2013, 12 véhicules à guidage automatique gèrent la manutention des bobines. Cette automatisation a permis d’accroître la sécurité de nos opérateurs mais aussi d’assurer une qualité de stockage de nos produits finis, une suppression des dommages liés à la manutention et une continuité des flux.

Plus d’informations sur le stockage et l’expédition des bobines en cliquant ici.

Afin de garantir la qualité et la sécurité des bobines pendant le transport, nous avons mis en place des directives de chargement remises à l’ensemble des transporteurs avec lesquels nous travaillons.

Nous sommes particulièrement vigilants à la sécurisation des bobines sur le plancher des camions et des wagons, et nous nous assurons du respect des normes les plus sévères en la matière (VDI 2700 Blatt 9, EN 12642 code XL et 12195-1 / 2). Afin de réduire notre impact environnemental et accroître la sécurité des bobines, nous avons décidé d’utiliser des fonds antidérapants directement intégrés à l’emballage des produits finis. L’utilisation de ces fonds permet de supprimer les tapis antidérapants communément employés sur le plancher du camion, évitant ainsi la création de déchets supplémentaires liés au transport des bobines.

Enfin, l’utilisation de sangles et de cornières de protection est obligatoire.

Développement et diversification

La Green Valley est une application du concept d’écologie industrielle. Elle est née d’une association entre différents acteurs du territoire dont la Société d’Economie Mixte d’Epinal-Golbey, des entrepreneurs privés et notre papeterie. Plus spécifiquement orientée vers le développement des éco-matériaux, la Green Valley joue un rôle fédérateur en favorisant les synergies et les échanges entre les entreprises qui y sont implantées afin de créer des partenariats gagnant-gagnant. A ce jour, la Green Valley a permis la mutualisation d’actifs, de savoir-faire, de flux de matières et d’énergie entre Norske Skog Golbey et les autres acteurs de la zone. L’exemple le plus concret reste aujourd’hui l’implantation de la société Pavatex en 2013 (groupe Soprema).

Par ailleurs, la Green Valley est une illustration concrète de nos engagements RSE : « co-développer localement de nouvelles filières dans le domaine des éco-matériaux et de l’économie circulaire » et « inscrire notre activité dans une dynamique de prospérité économique et sociale du territoire ».

Pour plus d’informations sur la Green Valley, ses futurs développements et ses réalisations, cliquez ici.

Le programme de diversification a été initié en 2017 dans l’ensemble du groupe Norske Skog. Son objectif consiste à générer des revenus supplémentaires à partir d’activités connexes à notre cœur de métier qui est et restera la fabrication de papiers graphiques. A Golbey, nous avons choisi de concentrer ces activités autour de trois grands domaines qui sont les éco-matériaux, la chimie du végétal et les énergies renouvelables. Des projets sont d’ores et déjà en phase de mise en œuvre alors qu’autres sont encore en cours d’étude.

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Inscrite dans nos engagements RSE, la diversification de nos activités porte aujourd’hui essentiellement sur trois grands domaines : les éco-matériaux, la chimie du végétal et les énergies renouvelables. Certains projets sont ainsi particulièrement avancés à l’instar de :

  • la construction d’une unité de production de biogaz à partir du traitement des effluents issus de la production de papier journal.

Investissement : 7.1M€ (ce projet a été soutenu financièrement par l’l’ADEME et l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse)

Calendrier : première injection de biogaz dans le réseau prévue en 2018

D’autres projets sont encore en cours d’étude notamment dans le domaine de la chimie verte issue du bois.

Pour plus d’informations sur les projets en cours, cliquez ici.

Vous ne trouvez pas la réponse à votre question ? N’hésitez pas à nous contacter via le formulaire ci-dessous.

Formulaire

Votre nom*

Votre prénom*

Votre société

Votre email*

Votre numéro de téléphone*

Adresse*

Code postal*

Ville*

Pays*

Objet*

Votre message*

Merci de me recontacter par emailtéléphone

En validant ce formulaire, j’autorise la société Norske Skog Golbey à utiliser mes données personnelles dans le cadre de ma requête et à les transmettre aux interlocuteurs les plus à même de répondre à ma demande.

*Champs obligatoires