Projets & économie circulaire

Depuis de nombreuses années, Norske Skog Golbey déploie une stratégie orientée vers l’économie circulaire sur des thématiques en lien avec son cœur de métier : la fabrication du papier journal

Norske Skog Golbey soutient le développement de nouvelles filières en faveur de l’économie circulaire et favorise l’implantation de nouveaux acteurs industriels sur le territoire. Trois secteurs d’activité en particulier sont privilégiés : les éco-matériaux, la chimie du végétal et l’énergie verte.

Les objectifs de la démarche sont multiples et en cohérence avec nos engagements :

  • Renforcement de notre participation dans l’économie circulaire
  • Dynamisation du tissu industriel local par l’implantation de nouveaux acteurs
  • Création de nouveaux revenus grâce à la valorisation des co- et sous-produits industriels, à la création de nouveaux services et de synergies.

Ancrées au sein de notre territoire, nos équipes travaillent en étroite collaboration avec les laboratoires de recherches et les centres universitaires / d’enseignement, au contact des nouveaux entrepreneurs et auprès des instances territoriales.

Retrouvez ci-dessous quelques exemples de projets en cours / aboutis

  Eco-matériaux 

Objet du projet : valorisation des cendres issues de l’incinération de nos déchets de production (boues).

Après un travail de recherche et développement soutenu par l’ADEME, ce projet a abouti sur une collaboration avec la société Alsacienne Heinrich & Bock qui utilise nos cendres pour la fabrication de pavés destinés à l’aménagement des extérieurs.

D’autres débouchés et le développement d’autres produits sont en cours d’étude.

Ce projet est soutenu financièrement par l’ADEME.

  Energie

Objet du projet : construction d’une unité de production de biogaz à partir de nos effluents de papeterie

Après la pose de la première pierre le 13 juillet 2016 et des mois de chantier, nous avons eu le plaisir d’accueillir sur le site de Golbey de nombreux invités parmi lesquels des investisseurs et partenaires, ainsi que des représentants des instances territoriales, à l’occasion de l’inauguration de l’unité de production de biogaz le 28 juin 2018.

Outre la création de nouveaux revenus, cette unité a de nombreux avantages :

  • Réduction de notre empreinte carbone et des émissions de CO2fossile,
  • Réutilisation de nos effluents dans une approche d’économie circulaire,
  • Réduction de notre consommation électrique et de l’usage de produits chimiques dans le cadre du traitement de nos effluents,
  • Projet cohérent avec nos engagements en faveur de l’environnement et avec notre démarche de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE),
  • Projet pleinement en phase avec les engagements du gouvernement français en matière de développement des bioénergies.

Ce projet a obtenu le concours financier de l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse et de l’ADEME.

  Chimie du végétal

Objet du projet : valorisation de nos coproduits de bois dans la production d’un extrait naturel à destination des industries cosmétiques et des compléments alimentaires.

Norske Skog Golbey a mis au point un procédé et déposé un brevet pour transformer les coproduits de bois impropres à la production de papier en poudre fortement concentrée en molécules d’intérêt. Grâce au savoir-faire de notre partenaire Harmonic Pharma, nous avons pu mettre en évidence des propriétés de l’extrait naturel issu de cette poudre qui s’avèrent très intéressantes dans des filières cosmétiques ou des compléments alimentaires.

Le processus est actuellement en cours d’évaluation auprès de différents clients potentiels. Une industrialisation est attendue dans le cours de l’année prochaine.

Le projet Le Bois Santé© est cofinancé par l’Union Européenne dans le cadre du programme opérationnel FEDER-FSE Lorraine et Massif des Vosges 2014 – 2020, ainsi que par le FUI, la région Grand Est et le Conseil Départemental des Vosges.

  • Coût total du projet : 3.2 M€
  • Montant de la subvention FEDER : 260 k€
  • Montant de la subvention de l’Etat (FUI) : 325 k€
  • Montant de la subvention de la Région Grand Est : 631 k€
  • Montant de la subvention du Conseil Départemental des Vosges : 82 k€

Objet du projet : production de molécules à forte valeur ajoutée à partir des eaux issues du processus de défibrage du bois et à destination des industries cosmétiques et phytosanitaires.

Ce projet est mené en partenariat avec l’IPHC (Institut Pluridisciplinaire Hubert Curien) et le Lermab. Des échantillons d’extrait sont en cours d’évaluation auprès de différents clients potentiels et d’ores et déjà validés pour un usage en cosmétique. Les résultats sont attendus pour la fin 2018. Si ces derniers s’avèrent positifs, la seconde phase du projet consistera à construire sur le site de Golbey une unité pilote de démonstration de la technologie.

Ce projet est soutenu financièrement par l’ADEME.

Objet du projet : construction d’une bioraffinerie

En partenariat avec la société Arbiom, le projet Bioskog consiste en une étude de faisabilité permettant d’évaluer la pertinence d’une unité de production de sucres à partir de la ressource bois. Il a donné naissance à deux nouveaux projets :

  • Sylfeed: projet réunissant 8 partenaires européens dont l’objectif est de construire une usine de démonstration qui permet de transformer du bois en sucres puis en protéines pour l’alimentation animale ; ce projet est cofinancé par le BBI (partenariat Europe et public) à hauteur de 11M€.
  • Sylchem: projet réunissant 3 partenaires où cette fois l’objectif est d’évaluer la qualité des sucres et de la lignine (coproduit) issues de la déconstruction du bois dans des applications chimiques. Ce projet est cofinancé par l’ADEME à hauteur de 3 M€.

A ce jour, le projet Bioskog s’oriente vers la construction d’une bioraffinerie permettant notamment la fabrication durable de protéines alternatives et de haute qualité à destination de l’alimentation animale. Il est actuellement encore en cours d’étude et de financement. La validation pour la construction d’un démonstrateur est attendue pour la fin 2018.

Le projet Bioskog est cofinancé par l’Union Européenne dans le cadre du programme opérationnel FEDER-FSE Lorraine et Massif des Vosges 2014 – 2020, ainsi que par la région Grand Est.

  • Coût total du projet : 800 000 €
  • Montant de la subvention FEDER : 195 000 €
  • Montant de la subvention Grand Est : 195 000 €