Norske Skog Golbey franchit deux nouvelles étapes de son projet visant à produire du papier carton recyclé

Nous venons de clore la concertation préalable à l’enquête publique

Hier soir, se tenait au Centre des Congrès d’Epinal, la dernière réunion publique du processus de concertation préalable à l’enquête publique du projet « BOX » porté par Norske Skog Golbey.

Pendant plus de 6 mois,nous avons présenté et débattu avec nos parties prenantes des impacts et solutions techniques de notre projet de conversion de notre machine n°1 vers la production de papier carton pour emballage (PPO). Au total, ce sont une dizaine de réunions thématiques, tantôt sur l’utilisation de l’eau, tantôt sur le trafic routier ou la création d’emplois que nous avons été organisées et qui ont permis de rassurer nos partenaires sur les choix responsables que nous avons réalisés.

Notre groupe, Norske Skog, nous accorde sa pleine confiance pour convertir notre Machine n°1

Dans le même temps, le Senior Vice President Strategic Projects, Tore HANSESÆTRE, présentait au Conseil d’Administration de Norske Skog, les conclusions de l’étude principale menée par l’équipe du projet BOX. A cause des restrictions sanitaires liées à la COVID-19, notre équipe menée par notre PDG, Yves BAILLY, n’a pu se rendre à Oslo pour présenter elle-même son dossier final.

Le Conseil d’Administration de Norske Skog a rendu publique sa décision ce matin, en informant 🔗 la presse internationale et financière de sa volonté de convertir notre machine 1 (PM1).

Suite à cette transformation, notre site sera en mesure de fabriquer chaque année :

  • sur PM1 : 550 000 tonnes de papier pour emballage

  • sur PM2 : 330 000 tonnes de papier journal

Grâce à cette conversion, nous confirmons notre volonté de nous inscrire dans une économie circulaire, puisque nous utiliserons exclusivement des fibres recyclées pour fabriquer nos deux sortes de papier.

Nous utilisons d’ores et déjà 450 000 tonnes de papiers récupérés par an, et aurons besoin, en +, en 2023, de 610 000 tonnes de vieux cartons.

Cette conversion s’inscrit dans une stratégie de diversification pour pallier les baisses structurelles et conjoncturelles que connaît le marché du papier journal depuis des années et permettra ainsi de rééquilibrer l’offre et la demande. Nous affichons la volonté ferme et farouche de demeurer parmi les leaders sur ce marché et de continuer de servir nos clients actuels avec la même qualité de service !

Grâce à cet investissement de 250 Millions d’Euros porté par notre groupe (dont 175 Millions seront financé par un groupement bancaire (termes définitifs soumis aux accords finaux), nous pourrons pérenniser nos 350 emplois actuels et en créer une vingtaine d’autres d’ici 2026. Très récemment, notre équipe des ressources humaines a dévoilé le processus qui allait être mis en place pour nous accompagner dans l’évolution de notre entreprise. Une place importante sera accordée à la mobilité interne, grâce à la mise en place de formations dédiées et spécialisées. Mais nous réaliserons également des recrutements externes. Un accompagnement et des groupes de travail seront également proposés à nos salariés pour faire en sorte que la transformation du site se passe le mieux possible.

Le processus suit donc son cours, avec, d’ici la fin de l’été, l’enquête publique qui permettra à la Préfecture de statuer sur son autorisation environnementale. En parallèle, nous finalisons les offres techniques pour préparer la phase d’exécution pour un démarrage des travaux durant le 1° trimestre 2022.

Restez connectés, on vous en dit plus prochainement !