Norske Skog Golbey se prépare à fabriquer des papiers à partir exclusivement de fibres recyclées

Nous avons annoncé en juin dernier que notre groupe, Norske Skog, validait notre projet de diversification vers la production et commercialisation de papier carton (PPO). Grâce à la conversion de l’une de nos deux lignes de production, notre Business Unit confirme son positionnement d’acteur majeur de l’économie circulaire.

Interview avec Gabriel LANGLOIS, notre Directeur Achats Papiers & Cartons Récupérés :

Est-ce que cette diversification va avoir un impact sur votre approvisionnement en matières premières ?

Gabriel LANGLOIS : nous avons pour ambition de demeurer pionnier dans le recyclage, en passant, dès 2023, en 100% fibres recyclées pour l’ensemble des papiers que nous allons fabriquer à Golbey. Ce passage engendre une nouvelle ventilation de nos approvisionnements en matières premières. Nous n’utiliserons plus de bois (plaquettes de scierie et rondins d’éclaircie) pour fabriquer nos papiers. A la place, nous aurons besoin de plus d’un million de tonnes de papiers & cartons recyclés par an, que nous pourrons acheminer par train ou par route, avec des camions roulant aux énergies alternatives.

Nous aurons également besoin de 360 000 tonnes de Bois de Classe B (bois de démolition), pour alimenter notre chaudière Biomasse et ainsi créer la vapeur nécessaire au processus de fabrication des deux sortes de papier.

Nous allons pouvoir proposer aux collectivités une offre clé en main : reprendre leurs papiers récupérés, leurs cartons récupérés et leur Bois de Classe B. Nous pourrons faire des offres packagées qui permettront de continuer nos actions en faveur de l’économie circulaire.

Nous sommes très fiers de notre projet industriel qui s’inscrit pleinement dans la transition écologique et qui nous permettra de conjuguer enjeux environnementaux et sociétaux !

Vous allez devenir le premier recycleur final de papier-carton de France ?

Gabriel LANGLOIS : C’est là, en tout cas, toute notre ambition ! Notre passage en 100% fibres recyclées fait que nous allons continuer à consommer 450 000 tonnes de papiers récupérés par an pour fabriquer du papier journal, sur notre ligne de papier n°2. Nous souhaitons demeurer l’un des leaders du papier journal en Europe de l’Ouest.

Mais notre projet de diversification, qui nous conduit à convertir notre première ligne de papier, va nous permettre de fabriquer du papier carton (papier pour ondulé (PPO)), à partir, là encore, de caisses & cartons recyclés. Nous estimons que nous aurons besoin de 610 000 tonnes de cartons recyclés par an.

La France exporte 1,5 Million de tonnes de papiers et cartons à recycler. C’est donc une bonne nouvelle pour le marché des papiers et cartons recyclés français !

Gabriel LANGLOIS : Oui, tout à fait. Je pense que la situation d’offre excédentaire sur le marché du papier récupéré que nous avons connue en 2018 et 2019, suite à l’interdiction des importations de la Chine et à la fermeture de nos confrères de Chapelle Darblay ne se reproduira plus. D’abord, parce qu’avec les confinements successifs, les européens ont diminué leur consommation de papier, et d’autre part parce que Norske Skog Golbey sera capable de recycler, sur notre site vosgien, plus des 2/3 des papiers récupérés de France et environ 65% des cartons récupérés collectés par les Collectivités.

Il faut savoir qu’en France, les collectivités voient parfois leurs papiers et cartons à recycler partir à l’export. Nous allons être en mesure de leur proposer une solution de recyclage, Made in France, qui donnera une deuxième vie à leurs papiers. L’empreinte carbone de toute la filière va s’en trouver améliorée !