Norske Skog Golbey a fêté ses 30 ans, le bel âge pour une entreprise comme la nôtre !

Norske Skog Golbey fêtait, hier soir, ses 30 ans.

30 ans (et quelques mois) depuis la mise en route de notre PM1 (Paper Machine number 1) ; un investissement à l’époque de 600 Millions d’Euros qui connaît aujourd’hui, un nouvel investissement de 250 Millions d’Euros pour produire du papier carton.

Depuis 1992, notre entreprise a connu des hauts et aussi des bas, avant de devenir le Leader sur le marché européen et depuis quelques années, le dernier fabricant français de papier journal.

Un anniversaire, c’est l’occasion de réunir ceux qui comptent, de jeter, ensemble, un œil dans le rétroviseur. Et, c’est aussi le moment de se projeter vers le futur : où serons-nous dans 30 ans ?

La stratégie du dernier des Mohicans de Norske Skog Golbey

Pourquoi notre entreprise est-elle toujours vivante, alors que tant de papeteries ont fermé ?

C’est à cette question que les élus ont choisi d’essayer de répondre lors de leur discours d’ouverture de notre fête des 30 ans.

Pour nous, si nous sommes devenus le “dernier des Mohicans“, c’est parce que depuis 2006, nous sommes organisés en Business Unit autonome. Cette organisation nous a permis de jouir d’une grande autonomie dans nos décisions.

Grâce à elle, nous avons mené des projets qui, aujourd’hui, font la différence :

  • produire une partie de notre énergie sur place (turbine et chaudière Biomasse, unité de Biogaz et construction d’une deuxième unité de cogénération Biomasse)
  • acheter nos matières premières en direct
  • nous associer avec des partenaires logistiques performants avec qui nous partageons la même culture du service et la même volonté de respecter l’environnement
  • mettre en place des systèmes d’amélioration continue qui font que l’entreprise produit son papier avec des coûts et des charges moindres par rapport à nos concurrents
  • Mutualiser certains moyens avec nos voisins industriels (Pavatex et l’Ecoparc)
  • Pouvoir compter sur le soutien des élus locaux
  • Intégrer les 4 piliers de la RSE dans toutes nos décisions stratégiques
  • Nous appuyer sur des équipes extrêmement performantes, développer leurs compétences et les faire évoluer

Norske Skog écrit une nouvelle page de son histoire

30 ans d’existence, c’est peu, et c’est beaucoup à la fois, surtout dans le monde de la publication !

30 ans, c’est un âge où on se sent invincible, où on ose tout entreprendre, parfois repartir de 0. Hier soir, notre PDG terminait son discours par la citation suivante : “L’avenir ce n’est pas le futur, c’est ce qu’on décide d’en faire”. 

Cela veut dire ne pas attendre que la mauvaise conjoncture passe, ni même attendre le coup de chance. C’est créer les conditions favorables à notre développement. Alors certes, ça demande beaucoup d’énergie, ce sont des sacrifices parfois, mais nous sommes fiers de dire que nous sommes encore là et que nous préparons notre avenir à travers nos projets de diversification et de production d’énergie renouvelable.

Malgré une conjoncture peu favorable (coût de l’énergie et raréfaction des matières premières), nous envisageons l’avenir sereinement.

Norske Skog Golbey, une entreprise norvosgienne

Nous sommes une entreprise atypique. D’abord par nos racines norvégiennes, qui nous donnent des valeurs solides et une manière de travailler en équipe.

Ensuite, par les liens qui nous lient entre nous : nous avons vécu des événements forts, parfois pénibles et douloureux, qui nous ont rapproché les uns des autres. Ceux qui ont connu les transformations du site, qui l’ont vu naître et grandir, font preuve d’une grande solidarité les uns envers les autres. Ils ressentent de la fierté et de l’attachement à l’égard de NSG.

En témoignent les 220 collègues qui se sont réunis, hier soir, à l’Espace Cours d’Épinal pour célébrer ensemble et en toute convivialité, les 30 ans de l’entreprise. Après un cocktail apéritif, sur les rives de la Moselle, les salariés se sont retrouvés sous un Chapiteau pour profiter de la douceur d’une nuit vosgienne. Ils ont pu partager un dîner à l’image de l’entreprise : simple mais convivial et gourmand ! Le Champagne, de circonstance (un taxi était à la disposition des salariés qui en avaient besoin), la plancha, le buffet de desserts et la sculpture 3D en chocolat ont ravi les papilles des salariés !

Ces derniers ont manifesté leur joie de se retrouver, après plus de 2 années placées sous les contraintes du COVID. Ils ont profité du robot photo pour prendre et imprimer des photos souvenirs, tandis que les anciens exhibaient leur portrait noir et blanc, pris auparavant par Lézards Création.

Tous repartirent, le sourire aux lèvres, un cadeau “Made in Vosges” sous le bras, déjà impatients de fêter les 40 ans de l’entreprise !

Rendez-vous dans quelques semaines pour découvrir les portraits Noir et Blanc de nos “trentenaires”, ces salariés fidèles qui travaillent, depuis plus de 30 ans dans notre entreprise !