Comment la qualité s'inscrit dans notre organisation ?

La qualité au cœur de notre organisation.

En juillet dernier, 2 auditeurs de l’Afnor sont venus sur notre site pour réaliser l’audit intermédiaire de nos systèmes de management de la qualité, de l’environnement et de l’énergie. Cet audit intermédiaire a permis de mettre en lumière 23 points forts et d’identifier 18 pistes de progrès. Fruit de notre démarche d’amélioration continue en la matière, cette certification terminera son cycle de 3 ans en juillet 2024. Nous remettrons donc en jeu nos certifications l’année prochaine.

Vous avez envie de savoir comment la qualité est pilotée dans notre usine ? Quels sont nos process et les équipes clés de notre démarche Qualité ? Quelles sont nos bonnes pratiques ? Lisez cet article !

Écrit par

Cyrielle

Responsable communication

Catégorie

Business


Partager cet article


La certification ISO : notre guide pour mener une politique qualité efficace

Norske Skog Golbey certifie son système de management à travers les certifications ISO 9001 14001 et 50001

Tous se sont concertés et mis d’accord sur des indicateurs de performance mesurables et atteignables. Car à notre sens, pour permettre un fonctionnement optimal de l’usine, il faut que chaque pilote de processus explique ses exigences et attentes, et les traduise en indicateurs partagés et validés par ses clients et fournisseurs internes. Le dialogue et la compréhension mutuelle est la clé d’un système de management de la qualité efficace.

Chaque semestre, Virginie (notre chargée des certifications) et Florence (notre responsable qualité et amélioration des procédés) vérifient que les processus fonctionnent bien, ce sont les revues des processus. Nous en faisons 2 par an, car nous estimons qu’une par an n’est pas suffisante. Une fois par an, Florence et Virginie interviewent les clients internes pour savoir s’ils sont satisfaits de leurs fournisseurs. Un bilan est présenté au comité de direction. Il permet de mettre en lumière nos points forts, mais aussi de présenter les risques qui pourraient venir perturber le fonctionnement de l’usine et valider un plan d’actions pour y remédier ou travailler sur nos points faibles.

En parallèle le CoDir construit son propre SWOT (matrice forces-faiblesses-opportunités-menaces) à partir de ses propres analyses et les SWOT des différents processus. Cette matrice de l’usine permet de construire nos axes stratégiques et un plan d’actions associées.

Notre approche de management de la qualité par les processus nous permet de piloter de manière efficace notre démarche qualité et de nous assurer que nous avons tout mis en oeuvre pour répondre aux besoins de nos clients. Elle est source de perfectionnement et d’amélioration permanente.


Le rôle de notre service qualité et amélioration des procédés

Au niveau de la production, la qualité est examinée par une équipe de 18 personnes, rassemblées au sein du service qualité et amélioration des procédés. Son objectif : vérifier que chaque client reçoit un papier répondant en tous points à ses attentes.

Pour s’en assurer, l’équipe procède à des contrôles tout au long de la chaîne de fabrication. Mais c’est aussi à ce service que revient la mission de contrôler la conformité de nos eaux et de s’assurer du bon fonctionnement de nos capteurs internes. Pour cela, le service s’appuie sur une équipe de :

  • 2 contrôleurs qualité matières premières dont le rôle est de vérifier la conformité de la matière entrante
  • 10 laborantin(e)s qui effectuent des “tournées” aux 4 coins de l’usine pour procéder à des prélèvements.

Dans un environnement d’industrie lourde, les laborantin(e)s doivent paradoxalement être minutieux car les résultats se mesurent au centième près. Ils sont en contact direct avec leurs collègues de la production : ils collectent ou reçoivent les échantillons pour analyses, les insèrent dans nos bancs de mesures parmi les plus modernes d’Europe et analysent les résultats qu’ils envoient directement à la production.

Voici quelques analyses réalisées tout au long de la chaîne de production :


norske skog golbey actualites A Norske Skog Golbey des controles qualite sont realises sur la pate 400x400 1

Dès la fabrication de la pâte à papier, notre laboratoire interne réalise des analyses sur la longueur des fibres, la blancheur de la pâte…


norske skog golbey actualites Des capteurs et cameras en ligne controlent la marche du process 400x400 1

Des contrôles sont réalisés en ligne à l’aide de caméras et capteurs répartis sur toute la ligne de production.


norske skog golbey actualites Un banc de mesure ultra moderne pour analyser la qualite du papier fabrique par Norske Skog Golbey 400x400 1

Un échantillon est prélevé sur chaque bobine-mère en vue d’être testé et d’analyser la rugosité de chaque face, de mesurer sa perméabilité à l’air, l’orientation des fibres…


norske skog golbey actualites Dernier controle qualite visuel par le Bobineur avant emballage 400x400 1

Un dernier contrôle visuel est assuré par les bobineurs, avant envoi de la bobine à l’emballage.


La qualité : un travail d’équipe et de dialogue

Pour nous assurer du maintien et de l’amélioration de la qualité de nos bobines de papiers, nous nous appuyons sur nos ingénieurs process et notre ingénieur qualité. Ensemble, ils ont mis en place des audits qualité produits internes pour vérifier que tous les points du cahier des charges sont respectés.

Pour le client, la qualité recouvre plusieurs dimensions qui ne seront pas toujours les mêmes. Alors pour essayer de comprendre les attentes de chacun, notre direction marketing et ventes s’appuie sur nos bureaux de ventes et agents implantés à travers l’Europe. En collaboration avec notre ingénieur qualité, ils nous aident à adapter notre production aux besoins du marché.

Notre ingénieur qualité est le maillon indispensable entre les clients et nos équipes de production. Il partage avec elles les avis de nos clients, notamment dans le cas où l’une de nos bobines ne donnerait pas entière satisfaction. Dans le cas de problèmes ciblés, il échange avec nos équipes sur les bonnes pratiques à adopter. Et lors de problèmes plus profonds, il implique les ingénieurs process. Ceux-ci s’appuient sur notre système de traçabilité et Braincube® (notre plateforme de gestion de données de production) pour identifier les circonstances de production, réaliser un diagnostic ciblé, comprendre les causes de non-qualité et y remédier. Il participe également aux tests chez les nouveaux clients ou en cas de changement de référence chez un client existant. Enfin, il collecte des échantillons qui permettent un suivi régulier du rendu de notre papier dans les produits finis de nos clients.

Enfin, pour fabriquer notre papier, nous achetons et recyclons chaque année 450 000 tonnes de papiers à recycler. Ce volume représente environ 60% de la collecte sélective française. Pour convenir aux exigences de notre process, ces papiers à recycler doivent provenir exclusivement de journaux, de magazines et de prospectus. Depuis plusieurs années, nous constatons la dégradation de la qualité de ces papiers à recycler. En effet, ceux-ci contiennent de plus en plus de matières non fibreuses (plastique, métal, verre, agrafes, terre…). La qualité de notre matière première devient, au même titre que sa disponibilité, un nouvel enjeu majeur pour notre Business Unit que nous avons intégré à notre système de management de la qualité.

Vous aimerez aussi