Les résultats environnementaux de Norske Skog Golbey pour l’année 2021

Depuis 2018, nous nous sommes engagés à réaliser, tous les ans, l’analyse de notre bilan carbone selon la méthode CEPI, pour mesurer l’impact de notre activité sur l’environnement. Cette année, il s’élève à 273 kg eq CO2 /tonne de papier produit.

Notre entreprise, certifiée ISO 14 001 depuis 2005, place sa performance environnementale au cœur de sa stratégie industrielle. C’est pourquoi, nous poursuivons notre travail pour améliorer nos résultats environnementaux en orientant nos actions autour de tous ces axes :

Optimiser notre consommation énergétique

Pour fabriquer notre papier, nous continuons de privilégier l’usage d’énergie renouvelable ou d’origine non fossile. Ainsi, notre mix énergétique s’articule autour du recours à :

  • de l’énergie électrique (57%)
  • de l’énergie thermique (43%) (vapeur). Seuls 9% de l’énergie thermique utilisée est d’origine fossile (gaz, matières impropres extraites des papiers recyclés, chutes d’étiquette). Le reste est issu de notre propre production de vapeur. Elle est obtenue grâce à l’utilisation de notre chaudière n°2. Nous y valorisons des déchets non dangereux (Bois de fin de vie : fenêtres, meubles, panneaux, des écorces, nos boues de station d’épuration et de désencrage).

De plus, grâce au système de cogénération, couplé à notre chaudière n°2, nous produisons chaque année, environ 60 000 MWh d’électricité, non fossile à l’aide d’une turbine vapeur.

Recourir à des solutions de transport alternatif

Notre entreprise maintient sa haute proportion de fret ferroviaire à 32%, alors que la moyenne nationale se situe autour de 10% et la moyenne européenne s’élève à 17% (source : autorités de transport).

Avec nos partenaires logisticiens, nous continuons notre travail pour limiter au maximum l’impact du transport de nos marchandises sur l’environnement :

  • Recours à des camions roulant au gaz ;
  • Accroissement du taux de rechargement des camions qui livrent sur le site ;
  • Optimisation des boucles de transport avec d’autres partenaires industriels voisins ;
  • Recherche pour mettre en place des solutions de transport multimodal innovantes

Demeurer un acteur majeur de l’économie circulaire

Pour produire notre papier journal, notre entreprise utilise deux types de matières premières :

  • le Bois, réparti en plaquettes de scieries (66%) et rondins d’éclaircies (34%) ;
  • les papiers récupérés dont 99% proviennent de France.

Ainsi, Norske Skog Golbey est le premier recycleur de papier de France. Nous nous inscrivons dans une boucle vertueuse d’économie circulaire en redonnant vie aux papiers que vous triez et déposez aux bornes d’apport collectif.

Progressivement, notre approvisionnement en matières premières va évoluer, pour atteindre l’objectif, en 2023, de ne plus utiliser de bois pour fabriquer notre papier journal. Bien sûr, nous accompagnons la filière Bois pour l’aider à trouver des débouchés aux tonnes de bois que nous n’utiliserons plus.

Augmenter la quantité de déchets recyclés ou valorisés

Comme tout site industriel, Norske Skog Golbey génère des déchets au travers de ses activités. En 2021, nous avons généré 183 000 tonnes de déchets, soit 10 000 tonnes de moins qu’en 2019.

  • 94,4% de nos déchets sont constitués de nos boues de désencrage et nos boues de station d’épuration, que nous valorisons thermiquement sur notre chaudière 2 pour produire de la vapeur. Les résidus de combustion constituent nos déchets ultimes. Ils sont valorisés au travers d’applications matériaux (techniques routières, cimenterie, inertage de déchets…)  ;
  • 3% de nos déchets sont recyclés au travers de filières spécialisées (métaux, cartons…) ;
  • Seuls 2,3% de nos déchets ne trouvent pas de solutions de recyclage. Bien que nous travaillions, avec des partenaires, à des solutions de valorisation, pour l’heure, ces 2,3% sont enfouis.

Gérer durablement l’eau

La fabrication du papier journal nécessite de grandes quantités d’eau car la pâte de papier journal est constituée de 99 % d’eau et de 1 % de fibres. Norske Skog Golbey prélève l’eau dans une gravière puis l’utilise et la recycle au maximum pendant la fabrication du papier. En 2021, 80 % des prélèvements d’eau ont été rendus à la rivière Moselle.

La qualité des rejets d’eau est mesurée en continu par des capteurs, contrôlée au quotidien dans notre laboratoire et vérifiée par des laboratoires indépendants. Chaque année, des tests de qualité de l’eau de la Moselle sont réalisés en amont et en aval de notre usine. Nous sommes vigilants à ce que nos effluents respectent les arrêtés fixés par la Préfecture des Vosges.

Surveiller nos rejets atmosphériques

Les panaches blancs que vous voyez sortir au-dessus des bâtiments de nos machines à papier ne sont pas des fumées mais simplement de la vapeur.

Des capteurs en lignes contrôlent en continu nos rejets atmosphériques. De plus, tous les trimestres, des entreprises externes agréées viennent sur notre site pour réaliser des contrôles.

Pour évaluer l’impact potentiel des retombées atmosphériques aux alentours du site, un laboratoire spécialisé mesure :

  • le taux de métaux lourds dans des légumes et végétaux,
  • le taux de dioxines dans du lait provenant d’une ferme située sous les vents dominants.

Aucun impact imputable à nos rejets atmosphériques n’a été mis en évidence à ce jour. Et tous les résultats sont conformes aux seuils sanitaires et aux arrêtés préfectoraux.

Vous souhaitez connaître le détail de nos résultats environnementaux de cette année 2021 ? Téléchargez notre document .pdf