27 Juillet 2021 | Norske Skog Golbey prend la Direction du 100% fibres recyclées

Par |juillet 28th, 2021|Catégories : ACTUALITE|

Norske Skog Golbey se prépare à fabriquer des papiers à partir exclusivement de fibres recyclées

Nous avons annoncé en juin dernier que notre groupe, Norske Skog, validait notre projet de diversification vers la production et commercialisation de papier carton (PPO). Grâce à la conversion de l’une de nos deux lignes de production, notre Business Unit confirme son positionnement d’acteur majeur de l’économie circulaire.

Interview avec Gabriel LANGLOIS, notre Directeur Achats Papiers & Cartons Récupérés :

Est-ce que cette diversification va avoir un impact sur votre approvisionnement en matières premières ?

Gabriel LANGLOIS : nous avons pour ambition de demeurer pionnier dans le recyclage, en passant, dès 2023, en 100% fibres recyclées pour l’ensemble des papiers que nous allons fabriquer à Golbey. Ce passage engendre une nouvelle ventilation de nos approvisionnements en matières premières. Nous n’utiliserons plus de bois (plaquettes de scierie et rondins d’éclaircie) pour fabriquer nos papiers. A la place, nous aurons besoin de plus d’un million de tonnes de papiers & cartons recyclés par an, que nous pourrons acheminer par train ou par route, avec des camions roulant aux énergies alternatives.

Nous aurons également besoin de 360 000 tonnes de Bois de Classe B (bois de démolition), pour alimenter notre chaudière Biomasse et ainsi créer la vapeur nécessaire au processus de fabrication des deux sortes de papier.

Nous allons pouvoir proposer aux collectivités une offre clé en main : reprendre leurs papiers récupérés, leurs cartons récupérés et leur Bois de Classe B. Nous pourrons faire des offres packagées qui permettront de continuer nos actions en faveur de l’économie circulaire.

Nous sommes très fiers de notre projet industriel qui s’inscrit pleinement dans la transition écologique et qui nous permettra de conjuguer enjeux environnementaux et sociétaux !

Vous allez devenir le premier recycleur final de papier-carton de France ?

Gabriel LANGLOIS : C’est là, en tout cas, toute notre ambition ! Notre passage en 100% fibres recyclées fait que nous allons continuer à consommer 450 000 tonnes de papiers récupérés par an pour fabriquer du papier journal, sur notre ligne de papier n°2. Nous souhaitons demeurer l’un des leaders du papier journal en Europe de l’Ouest.

Mais notre projet de diversification, qui nous conduit à convertir notre première ligne de papier, va nous permettre de fabriquer du papier carton (papier pour ondulé (PPO)), à partir, là encore, de caisses & cartons recyclés. Nous estimons que nous aurons besoin de 610 000 tonnes de cartons recyclés par an.

La France exporte 1,5 Million de tonnes de papiers et cartons à recycler. C’est donc une bonne nouvelle pour le marché des papiers et cartons recyclés français !

Gabriel LANGLOIS : Oui, tout à fait. Je pense que la situation d’offre excédentaire sur le marché du papier récupéré que nous avons connue en 2019, suite à l’interdiction des importations de la Chine et à la fermeture de nos confrères de Chapelle Darblay ne se reproduira plus. D’abord, parce qu’avec les confinements successifs, les européens ont diminué leur consommation de papier, et d’autre part parce que Norske Skog Golbey sera capable de recycler, sur notre site vosgien, plus des 2/3 des papiers récupérés de France et environ 65% des cartons récupérés collectés par les Collectivités.

Il faut savoir qu’en France, les collectivités voient parfois leurs papiers et cartons à recycler partir à l’export. Nous allons être en mesure de leur proposer une solution de recyclage, Made in France, qui donnera une deuxième vie à leurs papiers. L’empreinte carbone de toute la filière va s’en trouver améliorée !

Commentaires fermés sur 27 Juillet 2021 | Norske Skog Golbey prend la Direction du 100% fibres recyclées

3 Juin 2021 | Journée du Vélo

Par |juin 3rd, 2021|Catégories : ACTUALITE|

Ici, le vélo est roi !

À Épinal, tout est mis en œuvre pour que le cyclisme soit une activité incontournable, aussi bien pour les amateurs, que les sportifs aguerris ou les visiteurs. La ville soutient et co-organise des événements consacrés à la pratique du vélo, comme les randonnées VTT le Téméraire ou les Folles Journées du Vélo.

Surtout, elle a balisé des centaines de kilomètres de circuits et les entretient régulièrement. Son office du Tourisme propose des idées séjours vélo sur mesure, avec de nombreux sites labélisés « Accueil Vélo » grâce à ses voies vertes et voies bleues qui permettent de se déplacer en toute sécurité sur des véloroutes stables et douces pour les roues, à travers des paysages bucoliques ou parfois un peu sauvages. Petits et grands se retrouvent à pédaler ensemble dans cet environnement privilégié, pour la pratique et l’apprentissage du cyclisme. D’ailleurs de nombreux champions internationaux, originaires de notre région, y ont développé leurs talents !

Vous l’avez compris, vous êtes sur un territoire où le vélo est roi !! 

Norske Skog Golbey privilégie les déplacements à vélo

A Norske Skog Golbey aussi, le vélo est un élément important de la mobilité au travail. Ainsi, notre site qui s’étend sur 70 Ha est très vaste. Pour éviter que nos techniciens de maintenance ne prennent la voiture pour intervenir à l’un ou l’autre bout de l’usine, nous avons mis à leur disposition des vélos et des voiturettes électriques. C’est certes une petite goutte d’eau dans l’océan, mais couplée à nos actions logistiques en faveur des transports alternatifs (train / multimodal…), ce ruisseau peut faire une grande rivière !

Pour modérer les émissions de gaz à effet de serre, nous encourageons également la mobilité durable au travail. Ainsi, nous versons à chaque salarié qui vient au travail en co-voiturage ou à vélo une prime forfaitaire annuelle de 300€. Au total, c’est une trentaine de personnes qui viennent au travail en vélo, à des fréquences différentes, cela dépend bien souvent de la météo plus que de la motivation du salarié !

Une trentaine de salariés de Norske Skog Golbey laissent la voiture au garage !

Venir au travail à vélo permet d’entretenir sa forme physique, et d’être plus détendu (au travail et à la maison !). C’est aussi un moyen de transport plus économique, et parfois même moins chronophage que la voiture. 4 de nos salariés ont accepté de vous expliquer pourquoi ils viennent à vélo au travail (merci à eux !)

Jean-Yves, mécanicien réparation

Je viens au boulot en vélo, 3 à 5 fois par semaine. J’ai choisi ce mode de transport parce que j’ai envie de ménager ma voiture, vieillissante. Venir à vélo me permet d’économiser sur les petits trajets et de réduire par la même occasion mon impact écologique. Je pratique les sports de montagne, je suis donc sensible à l’environnement  !

C’est vrai qu’il est plus facile de “sauter” dans sa voiture, surtout l’hiver, lorsqu’il faut se couvrir, en plus de l’équipement habituel, mais la prime versée m’incite à prendre le vélo. Elle permet d’acheter un peu d’équipement (pantalon de pluie récemment) ou de compenser les dépenses d’entretien. Par contre, on apprécierait tous une amélioration d’accès à l’usine, surtout pour sortir de l’usine, car c’est difficile de traverser la route en vélo !

Claude, mécanicien process

Je viens au travail en vélo depuis 36 ans. Je fais 10 km aller-retour, tous les jours quelle que soit la météo ! J’utilise mon vélo aussi pour faire des trajets hors travail, par exemple pour faire de petites courses. Je fais également un peu de vélo de route mais là, j’utilise une autre monture !! Quand on vient au travail à vélo, c’est crucial de penser à bien s’équiper : casque, et accessoires Haute visibilité pour bien être vus des automobilistes, car en hiver, ou avec la pluie, ça peut être très dangereux. La prime mobilité permet d’investir dans un équipement adéquat, il en va de notre sécurité !

Raphaël, électricien spécialiste Haute Tension

Je viens au travail à vélo entre 2 à 5 jours par semaine, selon la météo. Il n’y a guère que les jours où il neige ou bien qu’il fait très froid (-15°) que je viens en voiture ! C’est vrai qu’aujourd’hui, mes enfants sont plus autonomes, je n’ai plus besoin de prendre ma voiture pour les conduire à la crèche ou à l’école, alors je peux plus facilement venir à vélo. Mais ça représente tout de même 11km ! Avec les voies cyclables, je mets 20-25 minutes pour venir. Et puis l’avantage, moi qui travaille à l’autre bout de l’usine, c’est que je peux entrer avec mon vélo jusqu’à mon poste. Certains matins, quand je sais qu’il va faire beau, je prépare mes bidons et mon équipement intégral en prévision d’une balade à la sortie du boulot. Je suis un mordu de vélo, je parcours entre 6000 et 8000 km par an, alors une petite boucle de 60 km, après le travail ne me fait pas peur. Au contraire, c’est un moyen pour moi de m’aérer, de me détendre après une dure journée, et puis je fais des économies de carburant ! Le plus embêtant, c’est la traversée de la route, à la sortie de l’usine, on espère tous qu’un accès sécurisé sera fait avec le projet Box.

Rémi, opérateur Parc à Bois

Je viens au travail à vélo électrique depuis le Girmont, ça représente une petite dizaine de kilomètres par la voie cyclable le long du canal. Lorsqu’il fait beau, c’est un pur bonheur ! Si je dois comparer avec la voiture, en terme de temps, je ne perds que 5 minutes et j’économise du carburant. Je trouve que la Prime versée par Norske Skog Golbey est une bonne chose, cela permet de payer l’entretien du vélo et ça incite certains à préférer le vélo à la voiture !

Commentaires fermés sur 3 Juin 2021 | Journée du Vélo

28 Avril 2021 | La Santé-Sécurité est notre priorité N°1

Par |avril 28th, 2021|Catégories : ACTUALITE|

La Santé Sécurité, priorité N°1 chez Norske Skog Golbey.

Aujourd’hui, plus que jamais, avec le renouvellement de nos effectifs, la mise en place de nouvelles technologiques et la diversification de nos activités, protéger la santé des personnes qui travaillent pour nous, est notre priorité absolue. Chacune doit rentrer chez elle, tous les soirs, en bonne santé.

Jour après jour, Norske Skog Golbey déploie son énergie et ses efforts pour lutter contre les risques d’accidents et d’incidents au sein de l’usine.

La Sécurité, un travail d’équipe

Pour permettre aux personnes qui travaillent pour nous d’intégrer les bonnes pratiques et changer durablement leurs comportements, nous nous appuyons sur une équipe Santé Sécurité composée de 6 personnes (de gauche à droite sur la photo) :

  • Marie-Christine est notre infirmière, elle gère les visites médicales, elle donne les premiers soins, forme nos SST (sauveteur secouriste du travail) et a déployé beaucoup d’énergie pour nous protéger efficacement contre la COVID-19 ;
  • Olivier est accompagné de Florent, tous deux gèrent les plans de prévention et coordonnent l’activité des entreprises extérieures qui viennent réaliser des opérations sur notre site. Ils portent des projets d’améliorations et pilotent des plans d’actions ;
  • Stéphane (absent de la photo) bientôt remplacé par Norman (en rouge sur la photo) chapeaute les ESI internes (au nombre de 50 !). Stéphane et Norman coordonnent la gestion Incendie et les éventuelles opérations de secours ;
  • Jérôme, qui vient de rejoindre l’équipe, coordonne les actions de toute cette belle équipe ;
  • Alexia gère les Formations Sécurité : les CACES, les habilitations électriques, les équipements sous pression, les travaux en hauteur…

« Aujourd’hui, notre culture sécurité est bonne, mais elle n’est pas encore optimale. Nous voulons que chacun sache reconnaître le danger et ose dire à son collègue, quel que soit son niveau hiérarchique, qu’il s’expose à un danger ! ».

Le rôle essentiel de nos Relais Sécurité

Nous plaçons la prévention au cœur de notre démarche santé-sécurité. Chaque salarié est responsable de sa propre sécurité et de celle de ses collègues.

Plus d’une dizaine de personnes se sont portées volontaires pour être nos « relais sécurité ». Ils ont un rôle crucial :

  • Ils observent, repèrent les dysfonctionnements, les presque accidents et proposent des solutions ;
  • Ils conseillent leurs collègues : ils font la remarque à un collègue qu’il s’expose à un danger, ils tentent de l’extraire de cette situation et proposent une solution immédiate ;
  • Ils transmettent toute l’information nécessaire à l’encadrement pour éviter l’accident.

« Nous souhaitons que chacun, à son échelle, porte un petit bout de la Sécurité : savoir détecter les risques et proposer des solutions efficaces pour éviter l’accident, c’est notre définition d’une culture sécurité solide et performante. »

Notre culture sécurité en quelques chiffres (2020) :

  • 511 jours sans Accidents avec Arrêt ;
  • 1 150 heures de formation ;
  • 254 personnes (sur 350) ont reçu une formation Sécurité ;
  • 50 ESI (Equipiers de Seconde Intervention incendie ou « pompier entreprise ») ;
  • 10 Relais Sécurité.

Depuis début 2021, notre site n’a plus le statut de site SEVESO. Il est désormais classé ICPE (Installation Classée pour la Protection de l’Environnement) soumise à autorisation car nous avons réduit la quantité de produits chimiques dangereux sur notre site.

Se préparer à vivre la transformation de l’usine

En 2022, notre site va vivre un 3° bouleversement (après la construction de la première machine à papier (PM1), puis la seconde (PM2)), pour orienter une partie de notre production vers la fabrication de papier carton.

Nous sommes conscients des risques présents au sein de l’entreprise et nous nous efforçons de les maîtriser. Avec la transformation de notre machine, de nouveaux risques vont s’ajouter et nous nous préparons dès maintenant pour assurer un niveau de sécurité adapté à cette période de chantier.

Pendant toute la phase de travaux, la sécurité va être encore plus essentielle ! Nous avons renforcé la formation et les exigences auprès de nos prestataires extérieurs pour que plus aucun accident n’arrive sur notre site ! Notre objectif est très clair : « zéro accident ». Pour cela, nous travaillons systématiquement à supprimer les situations et actions dangereuses.

Commentaires fermés sur 28 Avril 2021 | La Santé-Sécurité est notre priorité N°1

23 Avril 2021 | Le pouvoir du livre et du papier

Par |avril 23rd, 2021|Catégories : ACTUALITE|

Le pouvoir du livre

Nous ne pouvions passer à coté de la Journée Mondiale du Livre. En tant que fabricant de papier, nous avons un rapport privilégié à l’objet livre, sans pour autant l’opposer aux outils numériques (nous vivons avec notre temps, voyez vous-mêmes, je vous écris ici par ce canal numérique).

Mais il est vrai, que nous sommes intrinsèquement et profondément attachés au livre et à la lecture. Nous sommes persuadés qu’ils sont fondamentaux car tous deux nous emmènent sur les chemins de la réflexion, de l’analyse et de l’imagination. Pour nous, la lecture favorise l’ouverture d’esprit, la tolérance et le partage.

Nos salariées férues de lecture ont accepté de témoigner, pour ce nouvel article, de leur relation unique au livre, de leurs récentes lectures et du pouvoir du livre papier qui active leurs sens : la vue, le toucher, l’odorat. Ceci étant peut-être une cause ou un effet de leur univers professionnel, le livre ne s’envisage chez elles, que sous la forme d’un livre en papier 🙂

Nous espérons que vous prendrez beaucoup de plaisir à découvrir la plume et les lectures de nos collègues !

L’image a le potentiel d’emmener les jeunes vers le plaisir de lire

Conscients que le goût de la lecture n’est pas inné, qu’il se construit dès le plus jeune âge, grâce souvent à l’image, l’illustration et des styles littéraires illustrés : nous affichons la volonté de promouvoir la lecture sous toutes ses formes. L’image a le potentiel d’emmener les jeunes vers le plaisir de lire, que ce soit au travers de mangas, de bandes dessinées ou romans photos. Et c’est bien là l’essentiel : donner le goût de lire.

Depuis 2002, la Mairie d’Epinal organise un Festival dédié à la Littérature imaginaire à Epinal : Le Festival Les Imaginales. En près de 20 ans, il devenu l’un des rendez-vous incontournable de quelques 40 000 lecteurs passionnés de littérature “Fantasy, fantastique et science fiction”. Nous sommes fiers d’avoir modestement contribué à cette réussite en étant l’un des mécènes de ce Festival.

Aujourd’hui, nous continuons de promouvoir la culture et le patrimoine culturel local en soutenant la Fête des Images, organisée, elle aussi, par la Mairie d’Epinal.

Nos salariées, amatrices de lecture, nous présentent leur rapport au livre

Mes lectures ne se font qu’avec de vrais livres !

Beaucoup de livres m’ont marqué… le dernier en date c’est « Crime et châtiment » de Fiodor Dostoïevski : l’histoire, le personnage, la complexité de vocabulaire… J’ai clairement sué à le lire, mais c’était intense et c’est ça que j’aime bien !

Plus globalement, j’adore lire !!! Depuis ma plus tendre enfance, je lis ! J’ai commencé avec les Martine et les Tom Tom et Nana (il faut bien commencer par quelque chose !). Je suis capable de lire tous les genres : des livres sur mon métier (oui, je lis sur le recrutement), des livres pour les « grands » comme Les Misérables, Le Père Goriot… mais ma plus grande tasse de thé reste incontestablement les livres fantastiques, d’aventure ! En number 1 : les Harry Potter évidemment !!! Mon prochain sera Narnia !

Je n’ai jamais été très douée pour décoder ce que veulent transmettre les auteurs à travers leurs écrits. Je lis pour m’évader, m’imaginer les scènes, m’introduire dans un autre monde, vivre l’histoire dans ma petite tête. Certains vont courir pour décompresser, moi je lis ! C’est un excellent moyen de trouver le sommeil, je n’ai pas besoin de compter les moutons, même lorsque je suis stressée. Une belle histoire et je passe une nuit paisible !

Mais attention, mes lectures ne se font qu’avec de vrais livres ! Hors de question et inimaginable de lire un livre via un ordi ou une tablette ! L’odeur des livres, le toucher des pages sont très importants pour moi. Sans parler du « kiff » d’avoir une bibliothèque composée de mes livres préférés !

Stéphanie, assistante Recrutement

Marie-Christine a lu l’intégralité des Rougon Macquart

Le dernier roman que j’ai beaucoup apprécié c’est le dernier Goncourt (cadeau de noël !) « L’anomalie », l’idée est géniale et l’écriture digne des auteurs classiques, que j’apprécient par ailleurs.

J’ai commencé à 14 ans par les romans de Zola : les Rougon Macquart, juste parce que la prof de français nous avait dit que peu de personne lisait la totalité de l’œuvre. J’ai lu « la recherche » alors que je travaillais sur Nancy et prenais le train quotidiennement.

Sinon j’aime beaucoup les romans policiers nordiques et Agatha Christie que j’essaie de lire en anglais.

Je suis une très grande lectrice, j’adore l’objet livre et nous avons une énorme bibliothèque chez nous. Je ne me suis jamais mise à la « liseuse » car j’ai besoin de tourner des pages ! J’ai des goûts très éclectiques, j’adore découvrir de nouveaux auteurs.

Marie-Christine, infirmière

Corine aime remettre en question ses certitudes

Je lis beaucoup, énormément même. Des romans historiques, des biographies/autobiographies, de la fiction. Des ouvrages historiques, concernant les USA notamment… et tant d’autres choses ! Même des livres de cuisine ! J’ai un robot connecté, mais j’achète malgré tout quelques livres…. C’est mieux !

Je me promène régulièrement dans les librairies et à la BMI. Comme cela ne suffit pas, je suis également abonnée à une revue littéraire… C’est tout d’abord un plaisir tactile et olfactif. La bonne odeur d’un livre neuf (j’ai essayé la tablette, très peu pour moi) !! Et c’est ensuite le bonheur de lire, de découvrir page après page une intrigue, des personnages, des émotions… Le plaisir d’apprendre également. Il existe des livres qu’on dévore, ils nous « happent » totalement et on ne peut plus les quitter. Il y en a d’autres au contraire qu’on savoure, que l’on ne voudrait pas terminer et qu’on relit avec le même plaisir. Bref, impossible pour moi de ne pas avoir un livre à proximité !

Mais si je devais résumer ce que j’aime dans les livres, je reprendrais cet extrait de l’Anomalie d’Hervé TELLIER (prix Goncourt, que j’ai adoré) :

« Il est une chose admirable qui surpasse toujours la connaissance, l’intelligence, et même le génie, c’est l’incompréhension ». C’est tout ce que j’aime… Le mystère, le doute, remettre en question nos certitudes !

Corine, responsable administrative

Christine lit en moyenne un livre par semaine, c’est son loisir préféré

Le dernier livre qui m’a marqué est un roman de Chloé Bertrand, intitulé POSITIVE WAYJ’ai été complétement prise par l’histoire et par le style d’écriture de la jeune auteure.

Je lis en moyenne 1 livre par semaine, 15 minutes le soir avant d’éteindre la lumière, ou plus si je ne regarde pas la télé. Dès que j’ai un moment de libre, je prends un livre, c’est mon passe-temps préféré ! J’ai même toujours un livre téléchargé sur mon téléphone et lorsque je suis dans une salle d’attente je me plonge dans la lecture.

J’aime beaucoup la littérature dite de terroir ainsi que les romans historiques, même si au niveau détente ce n’est pas toujours ça, par exemple la trilogie de Ken Follet «les Piliers de la Terre »… un peu sanglant le Moyen Age ! En fait, j’aime assez peu les romans policiers et les livres de science fiction ou fantastique car pour moi, la lecture est un moment de détente. Me plonger dans des histoires de crimes, de meurtres, de catastrophes ne me détendrait pas du tout, bien au contraire ! Mais en matière de lecture, on a tous des goûts et des avis très personnels !

Lors du confinement du printemps 2020, ma grosse angoisse était l’approvisionnement en livres car je savais que j’allais vite me trouver à court  ! Heureusement je me suis abonnée par l’intermédiaire de la BMI d’Epinal au site LIMEDIA, et cela m’a permis de continuer à lire via des téléchargements (un peu de scrupules par rapport au support mais il fallait survivre !) et j’ai également relu tous les livres de ma bibliothèque.

Christine, assistante logistique

Nathalie peut lire un roman en même temps qu’un essai, entrecoupé de bandes dessinées

Lire me permet de me vider la tête du quotidien, de faire un « voyage immobile », de me cultiver. A la maison c’est parfois problématique car je plonge vraiment dans mes bouquins et je peux en oublier la vie de famille, mais avec mon métier où je suis souvent à l’hôtel c’est précieux d’avoir un livre dans la valise pour les soirées. Je lis exclusivement en format papier bien sûr, j’aime le contact du papier. Pas de liseuse, seule entorse au papier lors des longs trajets en voiture, je bascule sur des romans audio, ça fait passer bien plus vite le trajet !

Je lis autant que possible, j’ai toujours plusieurs ouvrages en cours, en général un roman, en même temps qu’un essai, le tout entrecoupé de bandes dessinées, plutôt sous le format roman graphique assez long. Je recommande récemment le magnifique « L’accident de chasse », et le bouleversant « Payer la terre » de Joe Sacco sur les communautés amérindiennes au Canada. Je n’achète pas tous les livres que je lis, car j’aime aller à la bibliothèque de ma commune et découvrir les propositions faites par les bibliothécaires !

Le dernier livre que j’ai lu est Saladin de Tariq Ali. C’est un roman historique sur la période des croisades. Le récit est mené non pas du côté des européens chrétiens, mais du point de vue du sultan Saladin et des musulmans. Ce type de lecture donne des clés pour comprendre ce qui se passe aujourd’hui dans le monde, ce qui se joue dans cette région du Moyen-Orient, car ces périodes ont laissé des traces dans la mémoire des peuples ; mieux comprendre la culture des autres est essentiel pour moi. La forme romancée rend la plongée dans ces pages d’histoire plus aisée ! Ce sont souvent ces romans qui me plaisent, un bon policier pour se détendre fait du bien aussi.

Nathalie, acheteuse papiers récupérés

Pour Cyrielle, le livre est un puit de connaissances, un moyen d’apprendre et de comprendre le monde. 

Dans notre société de l’immédiateté et de l’instantané, le livre, ce fragile support de l’essentiel, m’emmène hors du temps : au fil des pages, des chapitres, c’est une parenthèse qui s’ouvre. Il y a quelques années, je me suis vue passer des nuits blanches à dévorer une intrigue haletante. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, le quotidien m’a rattrapée. Mais je reste une littéraire dans l’âme ! J’aime lire, j’aime écrire.

Tantôt objet d’évasion, le livre me raconte une histoire m’emmène dans des contrées lointaines, il stimule mon imagination. Tantôt objet de culture, le livre devient un moyen de développer mes connaissances. Chose tangible et palpable entre mes mains, le livre me permet d’apprendre encore et toujours, d’explorer le champ des possibles et d’essayer de comprendre le monde qui m’entoure. En ce moment, je lis “Apocalypse cognitive” de Gérald BRONNER, c’est un essai très intéressant sur le fonctionnement de notre cerveau et sur la manière de capter l’attention. Il développe l’idée que nous n’avons jamais eu autant de “temps de cerveau disponible” et que notre avenir dépendra de ce que nous en ferons. Il pointe du doigt nos travers actuels : notre appétence pour la conflictualité, et notre soumission aux injonctions de la visibilité sociale. Je pense qu’il me faudra probablement le lire deux fois, pour en retirer son plein potentiel !

Commentaires fermés sur 23 Avril 2021 | Le pouvoir du livre et du papier

18 Mars 2021 | Norske Skog Golbey recycle les 2/3 des papiers récupérés de France

Par |mars 18th, 2021|Catégories : ACTUALITE|

Norske Skog Golbey recycle les 2/3 des papiers récupérés de France

Aujourd’hui, 18 mars 2021, c’est la 4° journée mondiale du recyclage. Son but ? Faire la promotion du recyclage et sensibiliser les français à l’utilité de trier ses déchets et ainsi éviter leur enfouissement ou incinération.

Nous, Norske Skog Golbey, sommes l’un des maillons incontournables de cette filière de recyclage puisque nous recyclons près des deux tiers des papiers que vous avez bien voulu mettre dans vos bacs de tri !

Nous utilisons, chaque année, 450 000 tonnes de papiers récupérés pour fabriquer nos gammes de papier NorX et NorNews. Nous sommes le dernier fabricant de papier journal de France, et sommes le Leader européen sur notre marché. Ce qui garantit que nous continuerons à recycler vos papiers récupérés pour encore longtemps !

En plus, en 2023, toutes nos gammes de papier seront fabriquées à 100% à base de papiers recyclés. Notre service Achats Papiers Récupérés pourra donc continuer de satisfaire l’ensemble des collectivités de France en leur offrant une issue valorisante et française des papiers que vous triez !

Un geste écologique et économique !

Comment se recycle le papier ? 

Le papier est l’une des matières les plus simples à trier mais moins à recycler. Il est l’objet de nombreuses attentions pour retrouver une nouvelle vie. Constitué de fibres cellulosiques provenant du bois, il peut être recyclé jusqu’à 7 fois ! Ainsi, en jetant vos vieux papiers : revues, magazines, journaux dans les bacs de tri, vous leur assurez de vivre et revivre !! Pour cela, il passe entre les mains de plusieurs maillons de la chaîne du recyclage :

En tant que lecteur, votre rôle est essentiel. Une fois que vous avez lu votre magazine ou votre journal (et si vous ne souhaitez pas le conserver bien entendu), déposez-le dans un bac de tri dédié au papier. Ainsi, votre Collectivité pourra :

  • Le collecter

  • Le trier

  • L’acheminer vers notre usine pour qu’il retrouve une seconde vie

    Dans 2/3 des cas, les papiers que vous triez sont envoyés vers notre usine pour être à nouveau transformés en papier. Votre geste écologique et citoyen contribue au maintien de 350 emplois directs à Norske Skog Golbey, sans compter les emplois des plateformes de tri, et des entreprises de logistique qui  livrent vos papiers (par train ou par route) jusqu’à notre usine !

Le recyclage : la boucle du papier fait tourner l’économie circulaire !

Pour être transformés en nouvelle matière première, les papiers récupérés doivent subir un certain nombre d’opérations complexes :

    • Le Désencrage (retirer l’encre)
    • L’Elimination des impuretés (trombones, reliure, agrafes, plastiques, spirales, CD-Rom…)
    • L’Epaississement de la pâte puis son égouttage, compression, séchage
    • La Fabrication de la feuille de papier : formation, presse, sécherie, calandre
    • L’Enroulement autour d’un mandrin. La bobine fabriquée pèse entre 30 et 50 tonnes
    • Les Finitions : en fonction des besoins de nos clients, ces bobines sont découpées en plus petites bobines, emballées et stockées dans notre hall d’expéditions.

Toutes ces opérations sont réalisées au sein de notre usine de Golbey. Nos équipes recyclent 1200 tonnes de papiers récupérés par jour !

Norske Skog Golbey recycle 99% de ses déchets

De notre côté, notre démarche basée sur l’économie circulaire nous incite à tout mettre en œuvre pour réduire nos déchets et leur impact :

  • Nous valorisons énergétiquement des déchets pour produire la vapeur nécessaire à notre process de production. Ainsi, nous réutilisons nos boues de désencrage et d’épuration.
  • Nous trions une douzaine de déchets différents dans des bennes
  • Pour nos déchets ultimes que sont nos cendres et résidus de combustion, nous nous employons à identifier les filières de valorisation pérenne. Pour l’heure, elles sont utilisées en traitement de sol, mais nous menons des partenariats de R&D pour intégrer nos cendres dans des pavés et parpaings

Avec notre projet de conversion de l’une de nos 2 machines à papier, nous serons en mesure, dès 2023, de :

  • recycler 450 000 tonnes de vieux papiers pour continuer de fabriquer 330 000 tonnes de papier journal
  • recycler 610 000 tonnes de vieux carton pour fabriquer 550 000 tonnes de papier carton (ppo)

Nous confirmons à travers ce projet notre volonté de nous inscrire durablement dans un Business Model durable basé sur l’économie circulaire !

Commentaires fermés sur 18 Mars 2021 | Norske Skog Golbey recycle les 2/3 des papiers récupérés de France

1er Mars 2021 | Présentation des résultats environnementaux 2020 de Norske Skog Golbey

Par |mars 1st, 2021|Catégories : ACTUALITE|

Nos résultats environnementaux pour l’année 2020

Norske Skog Golbey est le plus gros producteur de papier journal d’Europe de l’Ouest. Notre responsabilité est donc importante, lorsqu’il s’agit de produire un papier de qualité, au meilleur coût, tout en réduisant au mieux notre empreinte environnementale. Cindy, notre ingénieure Environnement a pour missions de suivre régulièrement les différents paramètres environnementaux, de mesurer notre performance environnementale pour vérifier que nous sommes conformes à la réglementation et d’en rendre compte à la DREAL.

Depuis notre implantation, nous avons investi dans des procédés nous permettant de réduire considérablement nos impacts environnementaux. Nos équipes s’attachent à sans cesse améliorer la performance industrielle et environnementale de notre site. Pour preuve, notre bilan carbone est en baisse de 31% depuis 2006.

Au-delà des communications obligatoires, nous souhaitons rester en contact régulier avec les riverains et associations environnementales, dans un climat de confiance réciproque. C’est ainsi que chaque année, nous publions notre Rapport environnemental, que vous trouverez ci-dessous.

Données générales – USINE

Nous avons produit 445 385 tonnes de papier journal en 2020. La crise de la COVID 19 est venue perturber notre marché (chute de plus de 20%). Habituellement, Norske Skog Golbey produit 580 000 tonnes de papier journal par an.

De ce fait, nous avons consommé moins de matières premières : 170 783 tonnes de bois et 369 995 tonnes de papiers récupérés. Les papiers récupérés entrent à 65,2% dans la composition de notre bobine de papier, le bois à 31,1%, et le Carbonate de Calcium à 3,6%.

Nous avons expédié notre papier à 33% par rail et à 67% par route, ce qui est nettement mieux que la moyenne nationale qui se situe, pour le fret ferroviaire autour de 9%.

Empreinte Carbone – Norske Skog

Pour que nos décisions stratégiques ne soient pas uniquement fondées sur le critère économique, nous calculons, à partir d’une méthode fournie par Norske Skog, nos impacts environnementaux (en tonnes CO2 éq.).

En mesurant notre empreinte carbone et en hiérarchisant les postes d’émissions en fonction de leur importance, nous priorisons les actions de réduction les plus efficaces pour lutter contre le réchauffement climatique.

Ainsi, nous choisissons nos matériaux, l’énergie que nous consommons et les modes de transport de nos produits finis et de nos déchets en fonction de leur empreinte carbone.

Commentaires fermés sur 1er Mars 2021 | Présentation des résultats environnementaux 2020 de Norske Skog Golbey
  • Norske Skog Golbey être responsable au Quotidien

20 janvier 2021 | Newsletter de Janvier de Norske Skog Golbey

Par |février 1st, 2021|Catégories : ACTUALITE|

Newsletter de Janvier : les petits ruisseaux font les grandes rivières

La RSE n’est pas réservée aux grandes entreprises et ne demande pas forcément beaucoup de budget. Elle peut être mise en œuvre par tous grâce à des actions environnementales et sociétales simples.

Nous vous proposons de vous présenter quelques exemples d’actions réalisées chez Norske Skog Golbey.

Norske Skog Golbey propose à ses salariés des séances de coaching sportif

Nous mettons tout en œuvre pour offrir un cadre de travail sain et sûr à nos salariés

Parmi les actions que nous menons au sein de Norske Skog Golbey, nous pouvons citer par exemple :

  • notre partenariat avec l’Association Vosgienne d’insertion par le travail Les Jardins de Cocagne, qui livre chaque semaine aux salariés qui le désirent des fruits et légumes bios
  • les séances de sport, que nous proposons 4 fois par semaine à nos salariés, en partenariat avec la salle de sport Lunaisens et encadrées par un coach sportif diplômé d’état
  • la mise à disposition pour nos salariés de masques FFP1 et UNS1, fabriqués dans les Vosges au sein d’entreprises agréées Vosges terre textile, ainsi qu’une mousse Virucide également fabriquée dans les Vosges
  • les campagnes de vaccination contre la grippe que nous organisons en interne
  • les cours d’échauffement que nous menons pour éviter que nos salariés ne se blessent sur leur poste de travail
  • l’organisation, grâce au Club Interne “Club Chocolat” de dégustations de chocolats (en dehors de la situation actuelle qui ne le permet pas)

Nous sensibilisons tous les publics à l’importance du tri sélectif

Trier les déchets recyclables, c’est assurer leur transformation en nouveaux objets et économiser les ressources naturelles. Dans le cas du papier, recycler du papier, permet de lui donner jusqu’à 7 vies, puisque le papier est recyclable entre 5 à 7 fois ! Au-delà, il permet d’économiser les ressources naturelles et protéger notre sol et notre eau.

Notre équipe Achats Papiers Recyclés et notre service Communication sont en première ligne lorsqu’il s’agit de sensibiliser les publics :

  • le 3 octobre, ils ont participé au Village du Recyclage et de la Valorisation des Déchets pour permettre aux usagers du SIDEFAGE (Syndicat Inter-communal de gestion de Déchets du FAucigny GEnevo) de visualiser grâce à des vidéos et photos, où vont les papiers qu’ils trient
  • le 14 décembre et le 22 janvier, ils ont présenté un Kit Pédagogique “Economie Circulaire” auprès des élèves des Collèges de la Communauté d’Agglomération d’Epinal

Norske Skog Golbey a donné du matériel pendant les confinements

Cette année, notamment pendant les confinements, nous avons été sollicité par des associations de solidarité, des établissements de soin et de santé. Nous avons répondu à chaque fois de manière positive et avons ainsi :

  • donné des gants neufs à l’ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) APF.
  • au Printemps, pendant la crise sanitaire et face à la pénurie, nous avons fourni nos masques normés FFP2 au personnel des établissements de santé locaux
  • donné notre matériel de laboratoire (en parfait état) à des écoles pour permettre aux élèves de s’exercer et se former dans de bonnes conditions
  • offert des chutes de production (bobineaux) à Emmaüs pour permettre à l’association d’emballer les objets fragiles qu’ils vendent

Notre groupe Norske Skog s’implique également dans des engagements RSE forts

Les Objectifs du Développement Durable (ODD) fixent un cap à tenir. En tenant compte de ses activités, ses parties prenantes et ses enjeux et impacts, notre groupe Norske Skog affiche son intention de tenir des engagements forts :

  • Garantir le droit à un environnement de travail sain et sûr
  • Attirer / retenir les meilleurs talents en investissant dans nos collaborateurs
  • Exploiter davantage nos capacités d’innovation, et créer de nouvelles sources de croissance durable
  • Assurer une utilisation durable des matières premières et de l’énergie
  • Réduire notre empreinte carbone de 55% d’ici 203

Commentaires fermés sur 20 janvier 2021 | Newsletter de Janvier de Norske Skog Golbey

9 novembre 2020 | Newsletter de Novembre de Norske Skog Golbey

Par |novembre 9th, 2020|Catégories : ACTUALITE|

Newsletter de Novembre : Norske Skog Golbey pense à 2021

L’année 2020 s’achève bientôt et permettra, en 2021, d’ouvrir, nous l’espérons de nouvelles et meilleures perspectives. Cette année si particulière aura probablement été une des années les plus difficiles pour l’ensemble des acteurs de la filière papiers graphiques.

Evolution du marché européen du papier journal entre 2017 – prévisions 2021 (en kT)

Les conséquences dramatiques de la pandémie

Le marché du papier journal a particulièrement été touché et tous les segments (heatset et coldset) ont souffert. Selon les dernières estimations, la demande en papier journal devrait baisser sur l’ensemble de cette année de 20%, parfois plus dans certains marchés. Digitalisation, réduction de la pagination et de la diffusion, arrêt de la distribution durant le confinement sont les principales causes de cette baisse.

La surcapacité sur le marché associée à la baisse dramatique de la demande ont bien entendu affecté les prix. Ces derniers se rapprochant toujours plus des coûts de revient, les capacités de production de papier journal devraient être réduites d’au moins 1,2 millions de tonnes en Europe d’ici le premier trimestre 2021, permettant au taux d’occupation de remonter aux alentours de 90%.

Ensemble garantissons la pérennité de notre filière !

Plus que jamais, Norske Skog Golbey souhaite construire des partenariats sur le moyen-terme avec ses clients afin de garantir la durabilité de la filière. Travailler ensemble pour construire des partenariats gagnant-gagnant est aujourd’hui l’une des seules solutions pour nous tous de pérenniser nos activités, nos entreprises et nos emplois.

En travaillant avec Norske Skog, vous faites le choix :

  • de travailler avec un fournisseur pérenne et responsable
  • d’avoir accès à une gamme complète qui s’adapte à vos budgets et vos besoins
  • de vous associer à un fournisseur socialement engagé et humain

Nouveautés produits

Trois nouveaux grammages sont désormais disponibles dans notre gamme de produits HSWO et CSWO :

  • NorNews – 36g
  • NorX – 34g
  • NorX Plus – 34 g

Les bas grammages vous permettent un compromis idéal entre maîtrise du budget et qualité d’impression. Certifiés comme nos autres grammages, ces produits ont d’ores et déjà été testés avec succès chez certains de nos clients.

Demandez plus d’informations à vos contacts commerciaux habituels  et retrouvez les fiches techniques à la rubrique “Nos papiers et services”

Commentaires fermés sur 9 novembre 2020 | Newsletter de Novembre de Norske Skog Golbey

9 octobre 2020 | Norske Skog Golbey a organisé son premier Webinaire avec le Bureau Italien

Par |octobre 21st, 2020|Catégories : ACTUALITE|

Norske Skog Golbey a organisé son 1er webinaire intitulé “La communication papier ; un promoteur de la relation entre les clients et la grande distribution“.

Sous l’initiative de Linda OMLAND et Célia FRANCOIS, Norske Skog Golbey et Norske Skog Italie ont organisé vendredi 9 octobre leur premier webinaire (conférence en ligne à laquelle plusieurs personnes connectées dans des lieux éloignés peuvent participer) en partenariat avec l’agence italienne Stratego group.

Le succès fut au rendez-vous !! 

Au total, une cinquantaine de participants externes a participé au séminaire en ligne !! Nous avons pu échanger avec eux sur des sujets variés tels que :

  • l’importance du tract (flyer) pour attirer le consommateur dans les magasins
  • Le fait que les prospectus demeurent un outil extrêmement efficace pour atteindre les consommateurs malgré la croissance de l’outil numérique pendant la période Covid
  • La complémentarité des prospectus avec les outils numériques, ainsi que leur rôle dans l’expérience client
  • et enfin, quoi qu’il arrive, le prospectus finit toujours dans la main, ne serait-ce que pour l’envoyer au recyclage.

En plus du travail de fond que nous menons avec nos clients actuels, organiser quelque chose de différent comme le Webinaire, nous permet d’échanger et d’innover. Le webinaire nous a permis de partager avec nos partenaires notre vision de la communication papier, et son impact carbone (bien moins important que celui du numérique !). Nous sommes aussi fiers de pouvoir montrer que notre Business Unit sait évoluer avec son temps et s’adapter au contexte sanitaire actuel !

Célia FRANCOIS, responsable marketing

3 octobre 2020 | Norske Skog Golbey a participé au Village du Recyclage, dans l’Ain

Par |octobre 6th, 2020|Catégories : ACTUALITE|

Norske Skog Golbey donne une seconde vie aux papiers récupérés

Après quelques hésitations et questionnements sur l’opportunité d’organiser sa manifestation sur fond de crise sanitaire, le SIDEFAGE (Syndicat Intercommunal de gestion de chets du FAucigny GEnevois) a finalement décidé de fêter ses 30 ans et de maintenir le samedi 3 octobre 2020, la 5ème édition de son Village du Recyclage et de la Valorisation des Déchets.

Invitée en tant que partenaire privilégiée et recycleur de premier ordre, l’équipe Achats de Norske Skog Golbey (munie de ses masques, gels hydro-alcooliques et cadeaux personnalisés) a répondu favorablement à l’invitation de son partenaire pour présenter les actions mises en oeuvre par Norske Skog Golbey pour recycler et donner une seconde vie aux papiers récupérés. 

Norske Skog Golbey est le 1er site de recyclage de papiers en France

Depuis des décennies, nous nous engageons activement aux côtés des collectivités en recyclant les papiers collectés auprès de 25 millions d’habitants trieurs pour redonner une seconde vie au papier. Nous sommes en effet, le premier site de recyclage des papiers en France, et, depuis cette année, le dernier fabricant français de papier journal.

Aujourd’hui, les papiers recyclés que nous utilisons proviennent :

  • de la collecte sélective auprès des ménages français (post-consumer)
  • des invendus de presse
  • des chutes d’imprimerie (pre-consumer)

Pour produire nos 600 000 tonnes de papier journal par an sur notre site de Golbey, nous avons besoin de près de 500 000 tonnes de papiers récupérés par an ! A l’heure actuelle, le papier journal que nous fabriquons est composé de 70% de papiers recyclés et de 30% de bois (issu des scieries (plaquettes) et des forêts locales (rondins d’éclaircies). mais nous avons pour objectif de n’utiliser plus que du papier recyclé, à l’horizon 2023,pour fabriquer du papier journal et du papier carton !

Faire un peu de pédagogie auprès des visiteurs

Frédéric RICQUEBOURG, acheteur chez Norske Skog Golbey explique :

“Notre entreprise est pleinement inscrite dans son territoire et dans son environnement, elle prend en compte l’impact de ses actions sur l’écosystème. Cette responsabilité nous permet de répondre aux défis auxquels le monde est actuellement confronté : climat, approvisionnement et demande de transparence. Nous sommes notamment actifs sur les thématiques liées à l’économie circulaire. La 5° édition du Village était pour nous, l’occasion de faire un peu de pédagogie auprès des familles qui sont venues nombreuses et d’expliquer que le papier se recycle jusqu’à 7 fois, si tant est qu’il est correctement trié !! “.

Car en effet, une fois les papiers recyclés réceptionnés dans notre bâtiment de stockage à Golbey, différentes étapes successives (voir vidéo ci-contre) sont nécessaires pour fabriquer du papier journal. Et la première d’entre elles est l’élimination des corps étrangers encore présent dans les papiers recyclés : CD Roms, verre, métaux, agrafes, plastiques. Ces composants doivent être retirés pour ne pas nuire au processus de production de la pâte à papier et in fine, à la production d’un papier journal de qualité.

« Les actions engagées par Norske Skog Golbey engagent
le futur, les produits, la pérennité du site, le développement
des emplois sur le territoire et toutes les parties prenantes. » Stéphane Viry, Député, Épinal et agglomération

Go to Top